Accueil‎ > ‎

François

François

Connu et reconnu dans le petit monde du judo, François Gauthier a dispensé avec passion, compétence et intelligence un judo d'une grande qualité.

Des plus petits (qui l'adoraient) aux plus grands, nombreux ceux qui ont eu le bonheur de profiter, dans une ambiance toujours conviviale, de sa grande expérience et de sa constante recherche de perfectionnement.

Il a accepté d'étendre ses activités au Judo-club Tellin à partir de 1989. C'est François qui a formé les premières ceintures noires originaires du club de Tellin : Vanessa (Antoine), Luc (Pirson) et en 2009 Laurence (Bodson).

Voici quelques photos prises au dojo du J.C. Tellin :

A la suite d'une opération de la hanche, François avait malheureusement été contraint de réduire ses activités en 2009. Il est resté actif dans son club d'origine (Marche) jusqu'à la fin de la saison 2010-2011.

François s'en est allé vers le paradis des judokas le samedi 26 novembre 2011.


Cérémonie d'hommage

Conformément à sa volonté, les funérailles de François ont eu lieu dans l'intimité. Dans le monde du judo, nombreux sont ceux qui auraient voulu lui rendre un dernier hommage.

Dès lors, les trois clubs où François enseignait (
Judo Kodokan Marche, Judo-Club Uchi-Mata Forrières et Judo-Club Tellin) ont organisé une manifestation d'hommage conjointe, le samedi 10 décembre à 16 heures. 
Dans le dojo marchois puis dans une salle communale, se sont rassemblés : des judokas, des parents de judokas, des responsables de clubs, des très jeunes et des anciens, des ceintures de toutes les couleurs (de la ceinture blanche à la ceinture blanche-rouge), d'anciens élèves, des représentants des clubs de la province mais aussi du Brabant, du Hainaut, de Bruxelles, des personnalités politiques et sportives locales, ... Sans compter tous ceux qui n'avaient pu se libérer et qui avaient transmis par l'un ou l'autre canal des marques de sympathie. En bas de page, vous en trouverez quelques exemples dont le courriel de Me Ichiro Abe, 10ème dan, retranscrit par Vincent.

Simplicité, sincérité, sobriété ont marqué la cérémonie. L'absence du "Maître" était quasiment palpable, renforcée encore par le silence impressionnant lors du salut et de la minute d'hommage mais aussi lors des brèves prises de parole et de la démonstration de kata de Vincent et de Thierry.

Chacun a reçu un recueil de maximes qui tenaient particulièrement à cœur de Francois et qui illustrent la vision du judo qu'il a tenté d'inculquer à des centaines d'élèves.

Photos

Quelques souvenirs de quelques uns des bons moments partagés avec François, souvent en marge du judo :

Articles de presse

Voici les article publiés par Jean-Marc Schönne dans L'Avenir.

Le premier article ci-dessous est aussi visible sur lavenir.net (cliquez-ici) :


Un second article tiré du site lavenir.net est consultable en cliquant ici

Quelques autres témoignages

"C’est avec surprise et émotion que j’ai pris connaissance de l’avis nécrologique relatif à François.
Avec son départ, c’est pour moi un Monsieur du judo dans la province qui nous quitte. J’espère que le temps apaisera la douleur qui nous touche tous en ce moment de séparation et que vous continuerez son œuvre en transmettant le savoir de François aux jeunes générations qui vont fréquenter les 3 clubs dont il s’occupait." (F. Perremans)